Actualités

Qu’est-ce que l’insulinothérapie ?

30 juillet 2019

Utilisée comme traitement du diabète chez un patient, l’insulinothérapie est une des nombreuses prestations de soins mises en place par les professionnels de l’enseigne SynergieMed. Aujourd’hui, nous vous proposons de faire un point sur cette méthode qui n’a cessé de se développer depuis sa création au XXe siècle.

Si la découverte du diabète (maladie chronique caractérisée par un excès de sucre dans le sang) remonte à l’époque de l’Antiquité et faisant d’elle l’une des plus vieilles maladies reconnues, les premières théories pour le traitement sont apparues il y a presque un siècle. Ce sont les médecins Frederick Banting et Charles Best de l’université de Toronto qui effectuent à partir des années 20 des recherches conduisant à la découverte de l’insuline. « En France, l’accès à l’insuline est seulement apparu après la Seconde Guerre Mondiale », confie Claude Chaumeil, vice-président en charge de la stratégie des patients au sein de la Fédération Française des Diabétiques. « À l’époque, il était très difficile de s’approvisionner car ce n’était pas reconnu comme un problème de santé publique et les recherches n’étaient alors pas aussi poussées qu’à l’heure actuelle ».

L’arrivée de l’insulinothérapie

Hormone sécrétée de façon continue par le pancréas, l’insuline permet au glucose (sucre) d’entrer dans les cellules du corps. Pour les diabétiques, il est question d’insuline en injection que l’on appelle aussi insulinothérapie. Trois cas de diabètes sont recensés aujourd’hui. Le diabète de type 1 : le pancréas ne produit pas d’insuline d’où la nécessité pour la personne de s’en injecter plusieurs fois par jour. Le diabète de type 2 : le pancréas produit encore de l’insuline mais elle est mal utilisée par le corps et le patient va avoir besoin de médication antidiabétique ou s’injecter par moment de l’insuline. Et enfin, le diabète gestationnel, appelé « diabète de grossesse » qui se traduit par une intolérance aux glucides entraînant un excès de sucre dans le sang.

Un traitement en perpétuelle évolution

Aujourd’hui, la vie des personnes diabétiques a considérablement changé pour offrir des outils précis et un accès à l’information très pointu comme ce que propose la marque Accu-Chec, fournisseur de SynergieMed. Et il existe d’ailleurs 2 types de traitement : sous forme d’injection (seringue ou stylo) ou avec une pompe à insuline. Le large panel d’insulines et de fournisseurs permet d’adapter un traitement en fonction du patient selon son état de santé, son âge, sa morphologie, son poids et son rythme de vie. Toutes les informations sont bonnes à prendre de la part des spécialistes pour assurer un meilleur suivi et une approche efficace qui permettent aux patient(e)s de bénéficier de soins de qualité. Pour rappel, l’évolution du diabète peut entraîner de nombreuses complications pouvant toucher le cœur, les vaisseaux sanguins, les reins, les nerfs ou encore les yeux. Néanmoins, un contrôle adéquat peut réduire considérablement les risques de complications pour les personnes atteintes.

Quelques chiffres clés

Le diabète concerne près de 5,1 millions de personnes en France, soit environ 10% de la population. La moyenne d’âge des diabétiques en France est de 65 ans et un quart d’entre elles est âgé de 75 ans ou plus. La maladie a été en forte hausse depuis le début des années 2000 et il y a de nombreuses causes de son développement comme le surpoids, l’obésité, la mauvaise alimentation et la faible activité physique au quotidien.

Pour en savoir plus sur l’Association des Diabétiques de France

L’AFD 75 est une association de patients animée par des bénévoles, membre de la Fédération Française des Diabétiques. Elle a été créée en 2004 sous le nom APaD (Association Parisienne du Diabète). Les actions animées par l’AFD 75 sont organisées principalement dans Paris et la petite couronne.

Pour aller plus loin avec SynergieMed

SynergieMed propose une assistance technique à domicile et une coordination des acteurs médico-sociaux et des soins afin de faciliter le retour à domicile des patients. Constitué d’infirmier(e)s coordinateur(rice)s et diététicien(ne)s, SynergieMed a pour but de répondre à la demande croissante des services hospitaliers et des patients qui souhaitent une continuité personnalisée des soins spécifiques à domicile comme la perfusion (pompe brancher sur une voie veineuse ou en cutané et portable pour que le patient puisse se déplacer), les diffuseurs portables (petits ballonnets avec un débit pré-programmé), la nutrition artificielle ainsi que la prise en charge de la douleur.

N’hésitez pas à consulter nos services pour plus d’informations et de détails sur notre programme et les agences selon l’emplacement de votre logement ou celui de votre proche en France.

Sources : Santé publiqueDiabète Québec